La consommation est une activité économique essentielle, 55 % du PIB.

La consommation telle que nous la connaissons a dû son développement depuis les années 50 à la mise en place d’une classe moyenne, à une explosion des flux et à des sauts technologiques.

Ce changement de société s’est accompagné de dommages collatéraux - les scandales sanitaires, les cancers, l’obésité, l’effondrement des équilibres naturels, les souffrances sociales et animales. 

Une prise de conscience des dérives de la société dite “de consommation“ s’est produite dès les années 80.

La confiance dans les fabricants et les distributeurs s’est effondrée.

Des pratiques “alternatives“ se sont développées.

L’agriculture Bio (AB) ou la diététique sont parmi les plus anciennes.

good est un Institut d’Études des consommations “alternatives“.

Il s’appuie sur les outils digitaux, psychométriques et statistiques les plus avancés. 

good a développé en particulier le panel du circuit de distribution Bio > BioAnalytics